Saturday, August 18, 2007

Rouyn-Noranda

Français plus bas

I'm finally back from my little trip up north though I landed 18 hours before my luggage, more on that later. The stay itself was uneventful, I got to see more of Rouyn than the last time I was there. Still, it is a small town, I went running eastward starting from Main street (rue Principale) and 15 minutes later I had pretty much reached the city limits and I'm by no means a marathon runner. I couldn't go any further anyway because the bike path was closed. The blueberry crops were devastated by a late frost last June and consequently bears have been roaming the streets for food, four actually have been shot in town­,

Since the hotel only served breakfast, I had to sample the local cuisine and sadly, Mikes (a pizza place) and St-Hubert (a rotisserie) were as good as it gets but I did find a few places like Chez Bob, a sandwich place that would fit quite well in Montreal's trendy Plateau area, L'Abstracto another trendy bistro that would also fit there and the St-Honoré, an eaterie/bakery like Première Moisson.

Didn't take many pix of Rouyn, my biggest regret is not having my camera with me to photograph the copper mine, at night it is quite eerie, almost sci-fi like. My friend Bushman (not his name, I call him that because he likes roughing it in the woods, is a borderline misanthrope and for another reason I won't get into) says that if I had gone on the other side I would have seen the moon like landscape, a result to the unfiltered chemicals spewing for the smokestacks. This here is the view from my bedroom. When I get back to the office on Tuesday I'll have to ask what was it I did to deserve such this.

I couldn't leave without taking pictures of Rouyn's "Airport". Actually the departure and landing terminal occupy only half of this building (from the second lamppost on the left to the control tower). When I was at Trudeau airport in Montreal before taking off, I had noticed that the waiting area was flushed with the tarmac so I knew I'd be walking onto it to get into the plane, I just didn't imagine it would be this small. Should for whatever reason you have to travel on a Dash-8 twinprop plane, avoid rows two and three because you get uncomfortably close to the propeller and avoid the very last row, row 9 because located there is arguably the worst seat in aviation (if you don't count the Canadian Forces C130 Hercules cargo plane, if you've seen footage of people strapped on the bare sides on a plane before jumping off with a parachute then you have an idea of how it is, though one dude I know said he was actually strapped to a crate once). Anyway about the worst seat, I guess that Air Canda really wanted to squeeze out as much profit as possible from that 37 seater plane by placing an extra seat right in the aisle, so that the last row actually has 5 seats. The poor sap who sat in the middle seat had to be awaken so he'd pull up his feet to let Gerry, the surly flight attendant, push his cart to reach the last rows. I'm just glad that I was knitting my scarf with a circ.

When we landed in Montreal, Gerry announced that the plane being too heavy (it took off about 45 minutes after coming in from Montreal), they had to leave some of our luggages in Rouyn. I think they only brought the oversized carry-ons (if they didn't fit underneath the seats, out it went) and a couple of bags so I had to make my way to baggage service and wait until this morning to get it. Fun fun. This is Rouyn's baggage claim area. All of it.

Finalement de retour à Montréal après ma petite visite au proche-boréal, 18 heures avant ma valise mais ça on y reviendra tantôt. Il n'y s'est rien passé de spécial, j'ai pu voir visiter un peu plus de la ville que la dernière fois que j'y suis venue. Rouyn est réellement une petite ville, j'ai été courir vers l'est à partir de la rue Principale et 15 minute plus tard j'en atteignais les limites et je ne suis pas une coureuse de fond donc je n'ai pas été très loin. De toute manière je ne pouvais aller plus loin du au fait que la piste cyclable était barrée à cause des ours affamés par le fait que la récolte de bluets a été dévastée par un gel tardif au mois de juin. Quatre d'entre eux ont été abattus en pleine ville.

Vu que l'hotel ne servait que le petit déjeuner, j'ai du mangé à l'extérieur et la pizzéria Mikes ainsi que la rotisserie St-Hubert en était le summum de la gastronomie. J'ai quand même fait quelques découverte, d'abord Chez Bob, une sandwicherie qui aurait été à sa place dans le quartier branché du Plateau Mont-Royal à Montréal, L'Abstracto (une redécouverte en fait), un bistro branché lui aussi et finalement le St-Honoré, un resto/patisserie/boulangerie à la manière de Première Moisson.

Je n'ai pas pris beaucoup de photos, mon plus grand regret était de ne pas avoir eu ma caméra en main pour prendre une photo de la mine, très science-fiction. Mon ami l'hermite (je l'appelle ainsi car il est à la limite de la misanthropie, il ne supporte guère un contact prolongé avec le reste de l'humanité) m'a dit que si j'avais été de l'autre côté, j'aurais pu voir un paysage quasi lunaire, conséquence des émanations non filtrées des cheminées. Ici c'est l'unique vue de ma chambre. Lorsque je rentrerai au bureau mardi, je demanderai ce que j'ai bien pu faire pour mériter ça.

Je ne pouvais quitté Rouyn sans prendre quelques clichés de "l'aéroport". En fait le terminal des arrivées et départs n'occupe que la moitié de l'immeuble, du second lampadaire à gauche jusqu'à la tour de contrôle. Avant de décoller de Montréal à l'aéroport Trudeau, j'avais remarquer que la salle d'attente était au niveau du tarmac et j'en avais conclu que j'allais devoir y marcher pour embarquer dans l'avion mais là, je n'imaginais pas qu'il serait aussi petit. Si jamais vous voyager un jour dans un Dash-8 a double hélices, évitez les rangées 2 et 3 car vous serez nez à nez avec les hélices. Évitez aussi la dernière rangée car vu qu'il est sur le mur, Air Canada rentabilise l'avion à 37 passagers au maximum en plaçant un siège en plein dans l'allée, possiblement un des pires sièges en aviation (sauf peut-être le C130 Hercules des Forces canadiennes, si jamais vous avez déjà fait du parachute ça devrait vous donner un idée, quelqu'un m'a déjà dit une fois avoir voyager assis sur une caisse). En fait, la dernière rangées compte donc cinq sieges au coude à coude. Mais pour revenir au pire siège, j'ai du réveillé le pauvre type qui y était assis pour qu'il replis ses genoux afin que Gerry, l'agent de bord qui suintait l'amertume, puisse pousser son chariot afin de servir les

dernières rangées. Je suis contente d'avoir eu mes aiguilles circulaires pour tricoter mon foulard. Ainsi que mes écouteurs anti-bruit. À l'atterrissage, Gerry nous a annoncé que certaines valises (ie toutes sauf deux) ont été laissé à Rouyn, l'avion étant trop lourd (il a décollé vers Montréal 45 minutes après en être arrivé). J'ai reçu la mienne ce matin. Une chance que j'y n'avais rien de précieux, mis à part mon boulot de tricot. Le dernier cliclé est la seule et unique salle où l'on ramasse nos baggages à "l'aéroport" de Rouyn.


Labels: ,

1 Comments:

Anonymous AlphaRomeo said...

Bonjour, si vous considérez Le Mikes et le St-Hubert comme la haute gastronomie de Rouyn-Noranda, alors c'est que vous n'avez pas fait le tour car il y a d'excellents restaurants qui n'ont rien à envier aux grands centres: autre le St-Honoré et l'Abstracto, il y a un peu plus loin Olive et Basil, un petit resto Méditéranéen. Ensuite dans le vieux Noranda, il y a Crêpe-Chignon, le Cellier, et plusierus autres. Au centre ville il y a aussi le Pizzé où on mange très bien (les moules à volontés du week-end sont succulentes, sans oublié le resto de l'Hotel Albert...il faut réserver d'avance car c'est toujours plein...c'est de la cuisine fine 5 services...

Si vous trouvez que la ville est très petite, vous avez sûrement raison, cependant, avant de passer des commentaires sur la gastronomie d'une ville en se basant sur les restos d'une seule rue (les restos que vous mentionnez sont à l'intérieur de 300 mètres), vous devriez peut-être vous informer davantage.

12:58 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home