Monday, July 23, 2007

Farewell Harry/Au revoir Harry

Français plus bas

First time I heard of Harry Potter it was the late '90s, I was reading a summer edition of Vogue and they had a picture of Helena Bonham Carter (OoTP's Bellatrix Lestrange) reading The Philosopher's Stone (TPS) with a caption saying what she was reading. Then in 2000 I got to follow the whole hoopla surrounding OoTP coming out, I was in Edmonton for the summer and was reading the National Post in order to know what was going on in the world (since I didn't have a TV I also followed that new show Survivor in it, at the time reality TV was not what it is today and I was probably the most informed Quebecer on the Alliance party's leadership race). Anyway it wasn't until there was talk of the upcoming TPS movie that I decided to read the first book to get acquainted and I was hooked since.

I don't know why, I just love the universe that JK Rowling has created, she has a wicked sense of humor and is a great storyteller. I guess that's also why, other then The Prisoner of Azkaban, I've always been disappointed in the HP movies, they don't fully capture the essence of the books. I also loved how close to the real world the HP universe was. It would have been easy to have a good vs evil type of story but in HP it is not quite that clear, friends can turn on you, good people do bad things, evildoers are not necessarily as clear cut as one would think, those you hold dear may disappear on you irrevocably, social casts exist. Harry may be happy in the wiccan world but it is not an absolutely fair and just universe. It makes the storie so much more interesting.

Now about The Deathly hallows. I won't spoil anything but I will say that I loved it. Sure it was very verbose at times , that's what happens when a good portion story takes place in camera. Personally, I was satisfied with the way the HP series' conclusion. A while back I posted something here that for a second I thought I'd have to retract but I'm happy to see that I was right, as were many others. I'm now rereading the series so that I can a. revisit that universe once more but also because I want to see all the clues I missed, some it would be impossible to know how important they are until you've read the last book. One thing I've noticed: the story had shades of a certain trilogy that played on the big screen not too long ago.

One last word, for Canadians, don't buy it at Chapters or Indigo. I had reserved mine, stupid when so many copies were at the store and also because they only gave 20% off the 45$ cover price. Online you can get it for 25$ but for Montrealers you can get it for the same price at the Archambault store.

La première fois que j'ai entendu parlé de Harry Potter c'était la fin des années 90. Je lisais le Vogue et il y avait un photo de Helena Bonham Carter (Bellatrix Lestrange dans le dernier film) lisant Harry Potter à L'École des Sorciers avec un sous-titre disant ce qu'elle lisait. Ensuite en 2000 j'ai pu suivre tout le battage autour de la sortie de L'Ordre du Phoenix. J'étais à Edmonton durant cet été et je lisais le National Post pour me tenir au courant de ce qui se passait dans le monde (vu que je n'avais pas de télé j'y suivais aussi la nouvelle émission Survivor, la télé réalité n'en était qu'à ses premiers balbutiements) ainsi que la course au leadership du Partie de L'Alliance canadienne, je devais être la québécoise la plus informée de ça d'ailleurs). Mais ce n'est que lorsque le premier film devait sortir que j'ai commencé à lire les livres et j'en ai été accro depuis.

Je ne sais pas pourquoi j'aime tant cette série, j'adore l'univers que JK Rowling a créé, elle a tout un sense de l'humour et est une excellente conteuse. Ça doit être la raison pour laquelle, mise à part Le Prisonnier d'Azkaban, je n'ai jamais apprécié les films, ils n'avaient jamais, selon moi, réussi a recréer le monde potterien. J'aime aussi le fait qu'il reflète le monde dans lequel on vit, dans le sens où tout n'est pas noir et blanc. Les amis ne sont pas toujours fidèles, les bons ne le sont pas toujours, les méchants ne sont pas toujours aussi évidents, ceux que l'on aime peuvent disparaître à tout jamais. Et il est clair qu'il y a différentes classes sociales existent, les inégalités ne se règlent pas à coup de baguette magique et cela rend les histoires plus interessantes.

Maintenant à propos des Saintes Reliques, pas de paniques, je ne dévoilerai rien. Personnellement, j'ai vraiment apprécié. Vu que de longs bouts se passe à huis clos, il est aussi très verbeux. En tout cas j'ai été satisfaite avec la conclusion de la série. J'ai cru devoir rétracté quelque chose que j'avais affiché il y quelques temps mais je suis contente que je ne me suis pas trompée, d'autres aussi d'ailleurs. En tout cas j'ai recommencé à lire la série depuis le début, je veux revoir tous les petits détails que j'ai manqué et qui se sont révélés dans le dernier livre. Je dois avouer que la série a des airs en commun avec une certaines trilogie qui a été sur le grand écran il y a quelques années.


Pour ceux qui ne l'ont encore acheté, ne l'acheté pas en magasin chen Indigo ou Chapters. J'avais réservé ma copie, chose qui n'étaient pas nécessair vu qu'il ya avait des tonnes de copies en magasin. Cependant, il ne donnaient que 20% de rabais en sur le prix suggéré de 45$ alors qu'en ligne on pouvait l'avoir en à 25$ mais pour les impatients, on peut l'obtenir au même prix chez Archambault.

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home