Saturday, February 18, 2006

Still alive/Toujours vivante

English below
Tout d'abord, le nouveau Interweave knits est sorti, je l'ai trouvé au à la boutique Relay de métro Berri. Avis au intéressées...The new Interweave knits is out, I found it at the Relay magazine store at the Berri metro. Just so you know...

Je sais, ça fait un bout que je n'ai pas écrit une ligne. Ce n'est pas que la madame était trop occupé, surtout que je suis en vacance encore pour une autre semaine mais le fait de ne pas avoir d'ordi à la maison m'oblige à mettre le nez dehors pour surfer l'internet et des fois c'est trop demander, surtout c'est temps-ci qu'on dirait que Dame Nature semble avoir décider de passer du printemps à l'hiver sibérien le temps de crier "Facteur vent"...



Mercredi dernier, je me suis finalement présentée à la rencontre de tricot à l'heure. Bon ok, la seule raison pour laquelle ce n'est pas arrivé avant n'est dû qu'à mon manque de vouloir (un trait que partage plusieurs de mes compatriotes). J'ai travaillé sur une paire de bas qui ma value toutes sortes de questions, à commencer avec celle qui ma moi-même titillée lorsque j'ai choisi ce projet, "une paire de bas sur des aiguilles droites?..." Oui, vous avez bien lu. C'est un projet de Jo Sharp, publié dans un mini-catalogue que Mona nous a distribué. J'étais moi-même sceptique mais enfin, les chaussettes sont faciles à faire. La seule erreur que j'ai faite a été de monter les maille avec la méthode tubulaire. Il faudra que je fasse des ajustements quand je ferai rabattrai les mailles à la fin. J'ai utilisé du Coton #4 de Phildar, un peu plus épais qui était exigé mais vu qu'elles seront portées à l'intérieur...



Le dimanche d'avant, lors d'une autre rencontre, j'y ai travailler sur un foulard fait avec une balle de laine d'Alpaca que j'avais acheté pour un autre projet. J'ai utilisé un point de torsade et de mailles ajourées qu'il y avait dans le livre de point de tricot que je me suis procuré dernièrement (un calendrier perpétuel illustré avec des points de tricot). Ce que j'aime de ce livre, c'est le fait que les explications y sont écrites plutôt qu'illustrées avec un graphique. Lorsque je tricote, je me fais une sorte d'incantations avec les suites de mailles, ce qui me permet de savoir ou j'en suis. Certaines de groupe préfèrent les diagrammes parce qu'elles peuvent repérer plus vite où elles en sont. Moi, ça me mêle plus que d'autres choses. Pour en revenir au foulard, malheur! je ne m'étais procuré qu'une balle et évidemment, la marchande n'en avait plus. Heureusement, elle a pu m'en trouver une paire directement du distributeur...



Sur une note plus triste, c'est la mort pour le chandail à manches courtes. Que c'est il passé? Ben de un, il est trop court (oui j'avais bien mesuré un autre de mes chandails). De deux, j'avais décidé que je voulais que le chandail soit droit de la poitrine vers la taille mais cependant, vu que la différence est assez importante, il aurait quand même fallu échancré un peu. De trois, j'étais plus ou moins satisfaite du motif que je ne trouvais pas assez imposant. Fait que j'ai décidé de tout recommencer...un autre tantôt.


I know, it's been a while since I've posted anything. It's not like I've been so busy, especially since I'm on vacation in my basement for another week. The fact is that I don't own my own PC and that means I have to get out my place to surf the net and sometimes, that's just too much to ask, especially since Mother Nature has decided to clear her bag of tricks and throw everything at us...

Last Wednesday, I finally got to a knit meet on time. Of course, the only reason that didn't happen before was simply due to bad time management (a trait many of my compadres share). I worked on a pair of socks from Jo Sharp's mini-catalogue. I spent most of the evening explaining to everyone who asked that they were indeed socks, and yes they are worked on straight needles (from cuff to toe to heel to cuff). I'm proud to say that without Mona's handy instructions for the tubular cast-on (all of my books referred to the provisional technique) I still managed to do it, but that was before I figured that wouldn't look too kosher once the socks is sewn up with one side done with the tubular and the other with a regular cast-off. Still with me? Anyway, I'll sort it out. For that project I used Phildar's Cotton #4. A little thicker that was required but their going to be house socks so who cares...

The Sunday before, during another meeting, I worked on a scarf using a baby alpaca yarn I had bought for another project. I used a cable and lace pattern form another stitch book I had recently purchased (a perpetual calendar illustrated with knit stitches I had been eyeing for a while). What I liked with that book was the fact the instructions were written out, rather that illustrated with a chart like another of my pattern books. When I knit, the lines become a chant that I repeat in my head and that way I know where I am. I know that others in the knit group prefer charts because they can quickly figure out where they are but personnally, it just confuses me. Getting back to the scarf, the horror! I had only purchased one skein!!!!! Of course, my LYS didn't have anymore but she managed to get a pair for me straight from the distributor...

On a sad note, I've decided to kill off my short sleeve sweater. What happened? Well for one, it was too short (yes I had measured on of my other sweaters). Also, I had decided that it would measure the same from the chest down but I should have cheated and do some serious decreases along the side. And finally, I was never happy with the size of the argyle, I've would have preferred it bigger. So I've decided to start over...another day.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home