Saturday, January 26, 2008

Cloverfield

***Warning, spoilers ahead***

I first read about Cloverfield in Entertainment weekly I think, they were talking about the trailer for this mysterious new movie from producer J.J. Abrams (Alias, Lost, M:I3 among his other creations). Wasn't particularly attracted, especially after seeing the preview that made it look like a ID4 retread but after reading more about it I decided to check it out, especially since I got a free movie pass at the office Christmas party.

Anyway, it was an 80 minute roller coaster ride, cleverly paced so that after a particularly bumpy segment you'd have a lull with more stable imagerie. Hand held filming never bothered me before, I didn't hurl after The Blair Witch Project nor did I after Bourne Ultimatum (but boy was the room spinning) but this time it did get to me, I had to look away from the screen a few times, I even thought I'd have to leave the theatre at some moments.

As for the story itself, I can only go by what I've seen and it was an ID4 that heavily borrows from 9/11 and The Mist (that last one according to my cousin, I didn't see it myself). Manhattan (again) gets attacked by a thing, people run all over the place, the army is called in, the hero runs away from safety to save a girl.

So if you don't like monster movies, hand held filming and people not acting reasonably in the face of danger then this is not for you. In French we'd say that it's an "honest" film ie it doesn't overreach it's B movie genre to try to give some metaphysical transcendence.

***Attention: Détails du film révélés***


Je crois que j'ai entendu parlé de Cloverfield pour la première fois en lisant le magazine Entertainment Weekly, on y parlait de la bande annonce du mystérieux nouveaux film de J.J. Abrams (créateur des séries Lost et Alias et le réalisateur du troisième Mission:Impossible). Je dois dire que je n'étais pas si attirée par ce film, surtout après avoir vu la bande-annonce, je trouvais qu'il y avait de sérieuse ressemblance avec le film le Jour de l'Indépendance mais en lisant un peu plus sur ce film et vu que j'ai gagné un laisser-passer pour le cinéma, j'ai décidé d'aller le voir avec my cousine.

Ce fut une montagne russe qui a duré 80 minute bien serrées, le rythme étant assez bien réglé, une pause romantique après des moments d'intense d'angoisse. En général les tournages faits à la caméra à l'épaule ne m'ébranle pas tant que ça, Le Projet Blair ne m'a pas dérangé et La Vengeance dans la peau (Bourne Ultimatum) m'a brassé un peu mais là j'ai eu la nausée pendant la presque totalité du film, il y même eu des fois que j'ai du regarder ailleurs.

Quant à l'histoire, je ne peux que le comparer aux films que j'ai déjà vus et c'était bel en bien une reprise du Jour de l'Indépendance teinté de 11 septembre. Une bibitte attaque Manhattan (encore), l'armée arrive au secours, des gens courent partout pour s'échapper mais le héros va au cœur de l'action pour sauver la princesse.

Si vous n'aimez pas les films de monstres, les caméras à l'épaules et les personnes qui agissent sans "gros bons sens", ce n'est pas un film pour vous. C'est un film de série B qui n'essaie pas de transcender le genre en cherchant un se cherchant un second degré.

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home