Sunday, September 07, 2008

An orange post/Un billet orange

En allant faire chez les filles d'Ariadne chercher de quoi compléter un ensemble pour un échange de tricot, je suis tombée sur ce fil et j'en ai acheté deux écheveaux. J'ai hésité entre le vert pomme et l'orange mais vous voyez quel a été mon choix. Cela fait 20 ans que je tricote et ce sera mon premier foulard fait dans un simple point mousse. Je croyait que de tricoter des mailles endroits à répétitions deviendrait ennuyeux mais pas jusqu'à présent.

Quant aux chaussettes, comme vous pouvez voir je n'ai pu les terminer à temps pour la cérémonie de cloture des JO. Je suis retournée travailler à leur deuxième semaine donc je n'ai pu m'y consacrer autant qu'à la première semaine des Jeux. Au moins le talon est fait, ainsi que les réductions pour le pied.

En dans une nouvelle moins frivole, vous vous souvenez il y a un an, j'avais parlé d'un ancien copain qui avait le cancer. Samedi matin je me suis fait réveiller avec l'annonce que les funérailles avaient lieu dans une heure et demi à l'autre bout de la ville. Disons que je ne me suis jamais préparée aussi vite. Il va sans dire qu'il y a de meilleures façons de se faire réveiller.

I was at Ariadne this week to pick up some stuff for a local knit swap when I spotted this lace weight yarn. Remembering that Nadine had done a lovely garter stitch scarf out of something similar (if fuzzier) I decided to make my first garter st scarf in the 20 years that I've been knitting. I was pretty sure I'd be bored with the row after row of knit stitches but so far, no. I almost bought the yarn in apple green but I managed to resist.

As for the socks, as you can see they're not done yet. Unfortunately I had to get back to work on the second week of the Games so I didn't spend as much time on them. But at least I've done the heel flap and the gusset so it's just a question of making it through the home stretch.

And in less frivoulous news, last year almost to the day I wrote about an ex of mine who was diagnosed a earlier with cancer. Yesterday morning I was awakened with the news that his funeral was an hour and a half away, on the other side of the city. I've never gotten dressed and eaten so fast. It goes without saying that there are better news to be woken up with...

Labels: ,

1 Comments:

Blogger Amina said...

toutes mes condoleances Karine!
J'espere que tu es bien entouree dans ce moment difficile! bisous

6:34 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home