Monday, December 11, 2006

Yoda Black

Scroll down for English

Hier, j'ai été faire mon premier cours de cardio latino. J'ai fait du cardio militaire et du step militaire pendant près de deux ans dans mon ancien gym, ces cours était donné par un maniaque de la formes physique qui avait affirmé une fois qu'il préférait mourir plutôt que d'avoir du gras sur le ventre. Ce fou furieux donnais 16 cours !!! de cardio par semaine, il était chiant dans sa façon de nous crier après s'il n'était pas satisfait de notre éffort mais il était très efficace pour nous faire transpirer. Lorsque j'ai déménagé je me suis inscrite au gym à côté du bureau et après en avoir essayé deux cours, j'ai préféré courir sur un tapis roulant à la place. Mais ce gym a été fermé (j'imagine par manque de fréquentation) et mon inscription à été transférée dans un autre centre. Un jour, ayant fini de m'entraîner, j'ai vu un groupe de filles qui sautaient au rythme de soka, l'instructeur étant un Antillais dans la cinquantaine. Ça m'a assez intriguée que j'ai décidé de m'inscrire. Tout d'abord, ce cours devrait s'appeller Thaï boxe Caribana. Honnêtement, cela fait un bout que j'ai pas tant souri au gym. L'instructeur à l'air d'un espèce de Yoda Black: il arrive en classe en boîtant un peu et lorsque la musique (soka, kompa, reggae, salsa, merengue) a commencé, on aurait le maître Jedi dans le deuxième Star Wars au moment de sa scène de combat au sabre de laser. Et il a recommencer à boiter à la fin du cours. Et ça parrait que malgré son physique de petit homme fort, il a déjà été dans une vie antérieure un danseur, de ballet j'imagine. Vraiment, je crois qu'on ne me verra pas de sitôt dans les rencontres de tricot du dimanche.


Yesterday, I went to my first cardio latino at my new gym. I've done aerobics classes for about two years at my old gym, they were given by a taskmaster who once said that he'd rather die then have some fat on his belly. That maniac gave 16 classes at various gyms every week. He was annoying in the way he'd yell at us if we weren't up to par but I loved the way he worked us hard. When I moved, I relocated to another centre closer to my work and I dropped out after a while. But that gym is now closed so I was relocated to another gym. One day I was going to the locker room when I saw in the class a group of girls jumping around and the instructor was middle aged West Indian. I was intrigued enough to register. First of all, it should actually be called Thaï boxe Caribana. I haven't smiled so much while happily suffering in a long time. Next, the instructor is some Yoda Black. He came in with a limp that disappeared as soon as the music (soka, kompa, reggae, salsa, merengue) started. You'd have thought he was the Jedi master during his fight seen in the second Star Wars episode. And the limp came back at the end of the class. And I can tell that inspite of his stocky, muscular build, he used to be a dancer in former life, probably ballet. Looks like I won't be showing up at Sunday knit meets for a while.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home